Saint-Hernin

Actualités

"On a beau tuer les hirondelles", dimanche 28 avril

Ce film, réalisé par Anne Jochum, raconte la rencontre entre des jeunes lycéens et Khairollah, orphelin et migrant.

Contraint de quitter l'Afghanistan à 11 ans, seul, laissant son petit frère, trop jeune pour le suivre, il arrive en Haute-Savoie après quatre ans d'exil et d'errance. Pris en charge par l'ASE (Aide Sociale à l'Enfance), logé à l'internat du lycée agricole d'Annecy où il travaille comme apprenti, il raconte son histoire devant 200 élèves. Une histoire saisissante : à travers mers et montagnes, il aura parcouru pas moins de 11 000 km pour arriver en France. Ce témoignage suscite beaucoup d'émotions chez les adolescents qui découvrent une histoire de migrant « pour de vrai », dans laquelle aucun d'eux n'aurait pu se projeter à un si jeune âge. C'est le choc. 

Nous assistons alors à l'investissement et à la naissance de l'engagement d'un groupe de 15 jeunes dans une aventure civique et solidaire, saisis par le parcours de cet adolescent du même âge qu'eux. La décision est prise : ils écriront le récit d'exil de Khairollah et en feront un livre ! « On a beau tuer les hirondelles » suit cette aventure humaine pendant plus de 2 ans. La rencontre de Khairollah, "l`étranger", "l'autre", vient les confronter, les interroger, les bousculer dans leurs fondations. Ce magnifique documentaire, applaudi par "La chronique d'Amnesty International" et "Libération", sera diffusé à 17 h, à la salle polyvalente, en présence de la réalisatrice, Anne Jochum, venant spécialement de Dijon pour l'occasion. Entrée au chapeau. 

Retourner à la liste

Haut page

Augmenter la taille des caractèresréduire la taille des caractèresenvoyer à un amiimprimer la pageS'abonner au flux rssPartager cette information

Lettre d'information